Le marché des paris en ligne aujourd'hui

Cet été est l’été de tous les événements sportifs. On ne sait plus où donner de la tête entre Roland Garros, l’Euro, le Tour de France, les Jeux Olympiques, les grands prix automobiles et de moto, etc… C’est l’effervescence !

Résultat d’une habile stratégie de l’industrie du pari en ligne, il y a désormais une multitude d’enjeux et d’éléments sur lesquels vous pouvez parier : la composition de l’équipe, les joueur.se.s sélectionné.e.s, le score à la mi-temps. Pour un événement sportif, il y a 100 paris possibles. Toutes les composantes d’un match (foot, tennis ou autre) sont des occasions de parier et le résultat n’en est qu’une parmi tant d’autres. Les pronostics se multiplient, tandis que les offres alléchantes promettant des gains astronomiques se faufilent jusque dans les bureaux.

Des sociétés telles que Copcorico, Winamax, Bet Clic misent sur les paris entre collègues et proposent des solutions clés en main. D'autres entreprises préfèrent, pour l'occasion, créer leur propre application de paris sportifs, en partenariat avec des bookmakers officiels. La société Mon Petit Prono qui propose, elle aussi, des pronostics en ligne entre ami.e.s ou entre collègues, confirme la tendance. "C'est de la folie. Tout le monde est en train de lancer des pronostics entre amis et au bureau", observe Martin Jaglin*, le cofondateur de MonPetitGazon.

L'impact psychologique

Votre entreprise n'a pas proposé de paris sportifs, mais l'envie vous gagne de vous lancer vous aussi dans des pronostics conviviaux ? Si aucune mise n'est en jeu, c’est une super bonne idée. En revanche, dès lors que le pari fait l'objet de paiements, la grande prudence s'impose. "Un jeu de hasard est interdit si son offre est publique, s'il fait l'objet d'un paiement et si une chance de gain est envisagée", précise Pascal Reynaud*, avocat spécialisé dans les jeux d'argent en ligne au barreau de Strasbourg. "Tant que le pari sportif reste de l'ordre du cercle privé - entre copains ou en famille -, il est autorisé.

Il y a aussi tout un pan psychologique à prendre en compte. En effet, le pari avec argent entraîne une réelle incitation qui se base sur le schéma traditionnel du rapport gain et bénéfice. C’est le propre des addictions comportementales (addictions sans produit). Elles ne se développent pas à partir d’un principe actif chimique mais d’un comportement, ici les paris en ligne mais on va trouver également les jeux, les achats, le sport, les outils numériques… Ces addictions possèdent les mêmes mécanismes que les addictions aux produits. Cela peut engendrer une véritable dépendance physique et psychologique, entrainer surendettement et isolement social.

Il y a des signaux qui montrent le passage du loisir à l’addiction aux jeux : les troubles de la concentration, de la performance et de la personnalité, l’anxiété, l’état dépressif, les insomnies, la perte d’appétit, le risque suicidaire, l’isolement, l’enfermement, l’endettement, la peur du regard des autres et de la confrontation avec la réalité qu’ils pourraient impliquer.

Le parieur addict est traversé par l’émotion du jeu. Il se dit que s’il gagne une fois, il pourra certainement gagner encore une fois… Malheureusement, que cela soit dans la sphère privée ou professionnelle, il faut être bien conscient.e que le business plan de ces paris sportifs repose avant tout sur la probabilité de perdre qui est infiniment plus importante que celle de gagner. C’est mathématique !

Que faire en tant que particulier ?

Selon l’ANJ (Autorité Nationale du Jeu), voici les bons gestes à adopter pour prévenir l’addiction :

1) Consulter régulièrement le site EVALUJEU qui permet d’évaluer les pratiques de jeu, obtenir des conseils personnalisés. C'est gratuit, anonyme et rapide. Il s'adresse également à l’entourage qui peut trouver de l’aide pour accompagner un proche.

2) Remplir les modérateurs proposés sur les sites en ligne.

4 types d’auto-limitations sont à disposition :

  • limite de dépôt,
  • limite de mises,
  • seuil de reversement automatique,
  • limite de temps pour le poker.

Fixés au moment de l’inscription, ces modérateurs peuvent être modifiées à tout moment par le.la joueur.se avec un délai de 48h toutefois quand il s’agit de faire évoluer à la hausse les limites.

3) Garder le contrôle du jeu en jouant plus pour le plaisir que pour l'argent, en acceptant de perdre, en faisant des pauses régulières, en évitant de jouer quand on n’est pas dans un état normal (alcool, stress, tristesse...)

4) S'informer sur les risques du jeu excessif en consultant les liens suivants :

5) Prendre le recul si nécessaire avec les dispositifs d'auto-exclusion et/ou l’interdiction volontaire de jeu

Que faire en tant qu'entreprise ?

Pour les entreprises et les Ressources Humaines, nous recommandons de mettre à disposition des outils sans mises d’argent et de fêter le sport autrement (mise à disposition des baby-foot, aménagement des horaires pour regarder les événements sportifs, séminaire avec activités sportives à la rentrée, etc…). Le principe est simple : mettre en avant la dimension « challenge » du sport sans celle de l’« argent ». Il ne faudrait pas ajouter une pression supplémentaire dans un milieu qui en provoque déjà : le milieu de travail. Promouvoir la beauté et les valeurs du sport, oui, inciter à parier lors d’événements sportifs, non.

*Propos recueillis par le site Capital.fr : "Coupe du monde : attention aux paris entre collègues !", datant du 14 juin 2018

Témoignage

Retrouvez le témoignage de Julien, ancien addict aux paris sportifs sur France Info

Contactez-nous

Informations, conseils, accompagnements, interventions en entreprise : pour être contacté, remplissez ce formulaire :